HTB 8
B. BAKHOUCHE – Ph. LE MOIGNE, éds, « Dieu parle la langue des hommes ». Études sur la transmission des textes religieux (Ier millénaire), 2007, 219 p., ISBN 2-940351-09-0, € 38.-
code commande : htb08

Le présent volume rassemble un certain nombre d’études issues de deux années de séminaire sur les textes religieux et qui peuvent aisément se regrouper selon deux axes, voire trois : l’un concerne les textes sacrés et leur traductions, le second s’attache à l’histoire des textes, mais aussi aux traces laissées par l’histoire — manuscrits ou sites archéologiques.
Les traductions ne concernent pas seulement le texte biblique : Manéthôn, par exemple, traduit les écrits sacerdotaux égyptiens. Il n’est pas toujours question non plus de traductions et des problèmes inhérents à ce type d’exercice : fidélité à la lettre ou au sens, infidélité délibérée dans un contexte polémique. Parfois en effet, comme pour le Coran, la traduction en langue vulgaire n’a pas toujours été possible.
D’un autre côté, la réception des textes sacrés — et spécialement du texte biblique — repose la question des relectures et du rapport à l’exégèse. Il est également question des écrits canoniques — les Évangiles en relation avec la vie de Jésus, mais aussi les canons de Mani ou de Chénouté. Le lecteur aura également un aperçu de la vie des communautés juives en terre d’islam d’après quelques manuscrits yéménites, et du montanisme avec la découverte archéologique des sites de Pepouza et Tymion.

Béatrice Bakhouche (professeur de latin), spécialiste des savoirs, idées et croyances dans le monde romain d’époque impériale, a initié un programme de recherche de préfiguration de la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier (MSHM), « Mémoire et patrimoines » de 2004 à 2006.
Dans ce cadre, Philippe Le Moigne (maître de conférences de grec ancien), spécialiste de la Septante, a organisé une série de séminaires sur le thème « Transmission des textes religieux (1er millénaire) » dont le présent ouvrage publie les principales communications.

 

Table des matières :

Préface 5-9

Textes religieux et traduction
S. H. AUFRÈRE, Manéthôn de Sebennytos et la traduction en grec de l’épistémè sacerdotale de l’Égypte sous le règne de Ptolémée Philadelphe : quelques réflexions 13-49
Ph. LE MOIGNE, La Vie d’Ézéchiel ou la discrète omniprésence 51-72
A. FRAÏSSE, Comment traduire la Bible ? Au sujet d’un échange de lettre entre Augustin et Jérôme 73-92
A.-L. DE PRÉMARE (†), Coran et langue arabe : quelques réflexions 93-100
J. MARTINEZ GAZQUEZ, Les traductions latines du Coran dans les relations christiano-mulsumanes 101-106

Histoire et relectures
M. BAUKS, La fille sans nom, la fille de Jephté 109-122
C.-B. AMPHOUX, Le problème de la vie de Jésus 123-144
N. BOSSON, Peut-on envisager autrement la question d’un « canon manichéen » ? 145-157
A. BOUD’HORS, Le tome 8 des Canons de Chénouté, entre rhétorique et réalité 159-164
S. H. AUFRÈRE, Une comparaison du démon à la sangsue chez Chénouté (ms. IFAO copte 1, f° 9v°33-10r°12) 165-178
J.-F. FAÜ, L’image des juifs yéménites a travers certains manuscrits arabes de Dar al-Makhtutat à Sanaa, Yémen 179-201
P. LAMPE, La découverte et l’exploration archéologique de Pepouza et Tymion, les deux cités principales du montanisme en Phrygie 203-217