PIRSB 3

Recueils normatifs et canons dans l'Antiquité. Perspectives nouvelles sur la formation des canons juif et chrétien dans leur contexte culturel. Actes du colloque organisé dans le cadre du programme plurifacultaire La Bible à la croisée des savoirs de l'Université de Genève, 11-12 avril 2002 / Enrico NORELLI, éd., ISBN 2-940351-02-3, € 22.-
code commande : pir03

Ce volume réunit la plupart des exposés donnés lors du colloque Recueils normatifs et canons dans l'Antiquité : Perspectives nouvelles sur la formation des canons juif et chrétien dans leur contexte culturel, qui s'est tenu à l'Université de Genève les 11 et 12 avril 2002.

La canonisation des textes bibliques peut être considérée comme le processus par lequel un recueil de textes devient une norme absolue et intouchable pour un groupe humain donné. Ce processus se réalise en fonction de l'évolution de l'organisation interne du groupe, de la définition de son identité et de sa relation à l'extérieur. Un canon est une institution qui se forme pour servir dans un réseau de communication géré par un système de pouvoirs afin d'assurer l'ordre et la stabilité d'une collectivité, de même que pour en contrôler les transformations.

Pour la Bible hébraïque, les contributions de Gilles Dorival et de Günter Stemberger font le point sur les connaissances actuelles de ce processus. Pour la Bible chrétienne, Enrico Norelli attire l'attention sur l'utilité de considérer la concurrence entre oralité et écriture comme pertinente pour le processus de canonisation ; Attila Jakab réfléchit aux aléas du processus de réception et de canonisation de l'Apocalypse de Jean.

A l'époque où se forment les canons juif et chrétien, d'autres recueils se proposent comme porteurs d'une autorité partiulière, que ce soit sur le plan religieux, philosophique ou littéraire. Quelles sont les stratégies mises en œuvre pour constituer, consolider et ex-ploiter ces recueils ? Comment comprendre les collections du monde hellénistique et romain, qui fonctionnent à des époques et dans des milieux donnés comme kanon au sens d'une norme à laquelle on est invité à conformer sa propre position pour que celle-ci soit considérée comme recevable ? Pour répondre à ces questions, Luc Brisson aborde les Oracles chaldaïques, Luciano Canfora mêne l'enquête sur les notions de canon et de corpus dans le monde classique, Jean-Michel Roessli analyse les différents recueils des Oracles sibyllins et Agnes Nagy étudie comment un topos littéraire peut fonctionner comme référence dans différents contextes grecs et latins.

Table des matières :

E. NORELLI, Introduction

5-8
Recueils du monde hellénistique et romain

L. BRISSON, Le recueil des Oracles chaldaïques et sa réception

11-24
L. CANFORA, La formation des "corpora" 25-46
J.-M. ROESSLI, Catalogues de sibylles, recueil(s) de Libri Sibyllini et corpus des Oracula Sibyllina 47-68
Á. A. NAGY, La construction des listes de sacrifices humains et de cannibalisme dans les œuvres chrétiennes des IIe et IIIe siècles 69-80
Recueils bibliques
G. DORIVAL, La formation du canon biblique de l'Ancien Testament. Position actuelle et problèmes 83-112
G. STEMBERGER, La formation et la conception du canon dans la pensée rabbinique 113-131
A. JAKAB : Réception et canonisation des textes chrétiens. Le cas de l'Apocalypse de Jean 133-145
E. NORELLI : Le statut des textes chrétiens de l'oralité à l'écriture et leur rapport avec l'institution au IIe siècle 147-194